En tant que consommateur, il est possible que vous ne soyez pas conscient de toutes les opérations effectuées en arrière-plan pour vous fournir les produits adéquats. Et pourtant, il s’agit d’une chaine d’activités qui vous permet d’obtenir le bon produit, au bon moment et surtout au bon prix. Cet ensemble d’activités a pour nom : la logistique urbaine.

Qu’est-ce que la logistique urbaine ?

La logistique en milieu urbain représente la mise à disposition des marchandises dans une ville. Encore appelée distribution urbaine, elle englobe la totalité des flux physiques ainsi que des flux d’informations qui permettent le transport de colis dans les meilleures conditions à destination ou venant de la ville.

La distribution urbaine est aussi composée du stockage de marchandises et de l’approvisionnement en bien de consommation des collectivités, des sociétés, des grandes enseignes et des particuliers. Elle comprend aussi le transport de matériaux de constructions, d’objets encombrants ainsi que le déménagement des particuliers et des sociétés. Il s’agit aussi de la logistique du dernier kilomètre (la livraison au consommateur final). La logistique s’intéresse surtout à la localisation des endroits de rupture de charge afin d’assurer l’organisation des différentes chaînes de transport. De plus, elle comprend de la concertation ainsi que de l’information, du contrôle et des diverses sanctions. Urby vous fournit les informations essentielles sur la distribution urbaine sur le site www.urby.fr.

Les défis de la distribution urbaine

La logistique en milieu urbain est très importante pour le développement économique et social des villes. Il s’agit d’une perspective sociétale avec des influences sur l’environnement et sur la situation économique soumis à des contraintes. Même si elles sont source de conflit dans l’utilisation de la voirie avec les voitures particulières, les artisans ou les services publics, il est essentiel de ne pas voir uniquement les livraisons urbaines sous l’angle des problèmes qu’elle peut causer, mais plutôt comme une prestation de transport de marchandises.

Les contraintes qui pèsent sur la logistique du dernier kilomètre sont assez fortes et intègrent la nécessité de disponibilité du destinataire pour la réception des colis. Une situation assez complexe puisque le client voudrait bien être à proximité des commerces en zones urbaines. Mais, cette volonté du client ne semble pas toujours compatible avec le désir du citoyen d’éviter les inconvénients des flux.

Quels sont les facteurs d’amélioration de la livraison urbaine ?

L’amélioration de la distribution urbaine dépend de plusieurs facteurs :

  • La mutualisation : la livraison mutualisée concerne les véhicules, les aires de groupage et de dégroupage, des plateformes de livraison et des moyens techniques utilisés. L’usage d’un seul véhicule pour plusieurs clients permet d’augmenter les coefficients de remplissage et contribue à un partage des coûts. Pour les fournisseurs, la livraison mutualisée permet de favoriser la massification. De cette façon, il est désormais possible de réaliser la distribution des produits de plusieurs expéditeurs par un même opérateur de transport.
  • Accueillir les véhicules de livraison : les plateformes de livraison représentent le premier matériel logistique urbain. Cependant, elles sont souvent occupées par des véhicules en stationnement appartenant aux particuliers. C’est la principale raison pour laquelle on constate les stationnements des livreurs en double file. Par conséquent, l’activité de la ville est ralentie. La majorité des livraisons sont effectuées en stationnement illégal. Afin de résoudre ce type de problèmes, des alternatives telles que le contrôle par les brigades dédiées ou les dispositifs technologiques. Ces options dissuaderont l’usage abusif des aires de stationnement par les voitures particulières.